«

»

Une progression pour la classe de 2de

Les ressources et la progressions proposées ont été pensées pour les programmes aménagés à la rentrée 2017.

Cette proposition de progression est bâtie sur une trame qui est l’étude de fonction, outil indispensable à tous les élèves quel que soit leur futur choix d’orientation. Dans cet objectif, il semble particulièrement indiqué de débuter l’année en consolidant les acquis sur la résolution de problèmes du premier degré et sur le repérage ponctuel. Cela permet également d’introduire très tôt la notion de vecteur puisque les élèves ont déjà travaillé sur des transformations en cycle 4, en particulier sur la translation.

La résolution de problèmes doit être centrale à tous les thèmes. En particulier, en lien avec l’étude des fonctions, l’objectif est de développer progressivement l’autonomie des élèves, pour ce qui est du choix de la démarche, de la nature du traitement à apporter, de la modélisation à mettre en œuvre. Cela implique bien sûr que les élèves soient régulièrement confrontés à des problèmes posés sous une forme ouverte. C’est au travers de cette résolution de problèmes que se développera la maîtrise du calcul algébrique, même si les automatismes de calcul doivent également être consolidés par des entraînements ponctuels. Tant en termes d’autonomie qu’en termes de maîtrise du calcul, il importe de différencier les attentes pour chaque élève, notamment en fonction de leur projet d’orientation.

Les différentes ressources proposées ici peuvent être choisies comme base d’activités pour un travail en classe, individuel ou en groupes, comme outil de présentation de notions nouvelles, comme base de construction de devoirs à la maison…

En classe de 2de, le thème « algorithmique et programmation » est devenu un des domaines du programme de mathématiques comme au collège. En cycle 3 et 4, les élèves ont travaillé avec le logiciel Scratch. Le programme de 2de, quant à lui, impose le recours progressif à un langage de programmation textuel, simple d’usage, interprété et pouvant fonctionner dans une diversité d’environnements. Le logiciel Python répond à toutes ces exigences. Dans la progression proposée ici, les capacités attendues relatives à l’algorithmique et la programmation sont travaillées tout au long de la ou des période(s) qui précède(nt) afin d’être acquises au moment indiqué dans le tableau.

Les ressources transversales à la fin du document peuvent être exploitées à différents moments de l’année.

En conformité avec les programmes, le travail sur la logique et les notations ne fait pas l’objet d’un chapitre, mais intervient régulièrement dans l’année à l’occasion de diverses activités.

Certains contenus indiqués en violet sont travaillés au fil de plusieurs chapitres en vue d’une institutionnalisation ultérieure.

 

Cette progression sera complétée par d’autres ressources au fur et à mesure de l’année, notamment en algorithmique et programmation..

Tableau synthétique avec ressources

 Navigation par chapitres

  1. Premier degré (2,5 semaines)
  2. Repérage et vecteurs (3 semaines)
  3. Statistiques descriptives (1,5 semaine)
  4. Espace 1 (2 semaines)
  5. Fonction carré (2 semaines)
  6. Probabilités (1,5 semaine)
  7. Droites et systèmes (2 semaines)
  8. Fonctions polynômes du second degré (3 semaines)
  9. Échantillonnage (2 semaines)
  10. Vecteurs (2 semaines)
  11. Fonction inverse (1,5 semaine)
  12. Espace 2 (1 semaine)
  13. Fonctions : bilan (1,5 semaine)
  14. Trigonométrie (1 semaine)

Algorithmique et programmation (tout au long de l’année)

Problèmes transversaux

Lien Permanent pour cet article : https://ent2d.ac-bordeaux.fr/disciplines/mathematiques/exemple-de-progression-en-classe-de-seconde/