Outils pour collecter des productions d’élèves, les corriger et leur faire un retour

La mise en activité des élèves (avec une production à la clef) et l’évaluation formative sont au cœur de la continuité pédagogique. Nous vous proposons ici un certain nombre d’outils et procédures qui peuvent être utilisés dans ce cadre. Si vous en connaissez d’autres méritant d’être ajoutés à cette liste, vous pouvez nous les signaler.

Quiz, QCM et exercices autocorrigés

Une première manière de mettre en place une évaluation formative est de proposer QCM, quiz ou autres exercices interactifs. De nombre outils permettent d’en créer, de les diffuser en ligne aux élèves, et de leur fournir un retour sur leur production. Ci-dessous vous trouverez les plus utilisés, mais le site développé par Bruno Mattiolo (formateur académique) en présente bien d’autres.

  • La classe virtuelle du CNED dispose d’un outil de QCM/sondage en direct. Les questions peuvent être préparées en avance et intégrées dans le diaporama (ce qui évite de devoir saisir les questions réponses en dernières minute et résout le problème de l’intégration des formules).

  • Quizinière (outil proposé par Canopé)
    Les élèves accèdent à la plateforme par lien+code d’évaluation ou via QRcode. L’interface professeur est simple mais propose de nombreuses options et permet d’utiliser du texte, des images, du son, de la vidéo ou encore des expressions mathématiques. Les tests peuvent prendre la forme de QCM, de textes à trous, de glisser-déposer qui seront corrigés automatiquement, ainsi que des questions ouvertes (texte, schéma, dessin) que l’enseignant devra évaluer lui-même. Il est également possible de consulter, annoter les copies et de les diffuser aux élèves, avant de télécharger les résultats sous forme de fichier tableur.
  • Pronote,  que beaucoup d’établissements utilisent comme principal outil de communication avec les élèves et les familles, propose un outil de QCM intégré assez performant. Il intègre des options variées pour les types de questions, les réponses acceptées, le paramétrage, les modes de diffusions, de duplication et modification, ainsi que la possibilité de partager les QCM avec les collègues de l’établissement. De plus, une banque de sujets mutualisés de niveau collège et lycée est proposée par l’académie de Grenoble.
  • LearningApps permet de créer des exercices en html5 à partir de modèles dont la liste s’enrichit régulièrement (QCM, textes à trous, glisser/déposer, mots croisés, memories, … ). Tous ces exercices peuvent être distribués par liens ou être intégrés dans une page web. Il existe désormais une grande quantité d’applications partagées par des enseignants français qu’on peut utiliser telles quelles ou modifier. Il est également possible de créer ses classes, d’importer des listes d’élèves et de leur affecter des exercices : dans ce cas, le site fournira les résultats aux élèves.
  • Labomep est un logiciel libre et collaboratif pour les enseignants de mathématiques, qui permet de préparer des séances sur mesure et adaptées à leur progression, leurs classes ou aux difficultés individuelles de leur élèves. Bon nombre d’exercices font appel à la technologie Flash, ils peuvent être utilisés sur ordinateur uniquement, en forçant manuellement l’activation de flash dans le navigateur, ce qui est compliqué pour certains élèves.
  • WIMS est une plateforme en ligne d’exercices autocorrigés à données aléatoires. La base comprend de très nombreux exercices et de différents niveaux. L’IREM de Picardie a créé des classes de mathématiques permettant un accès autonome aux élèves.

Remarque : un QCM peut être utilisé pour recenser les besoins des élèves ou les sonder sur leur compréhension en complément d’une auto-évaluation.

Corriger les productions d’élèves – la question du format

Certains travaux demandés aux élèves dépassent le cadre restreint d’un QCM. Ils peuvent dès lors adopter de multiples formats : scan (ou photo) d’une production papier (enregistré en JPG ou PDF), texte saisi au clavier (sur un fichier DOC ou PDF), voire présentation audio/vidéo d’un travail. Se pose dès lors la question cruciale pour l’enseignant de comment corriger ces productions et faire un retour individualisé aux élèves, en complément d’un retour collectif (diffusion d’un corrigé écrit/vidéo ou correction en classe virtuelle).

Pour simplifier le travail de correction, l’enseignant a clairement intérêt à imposer un format unique adapté aux outils qu’il utilise, quitte à prévoir des exceptions pour les élèves n’ayant pas accès à ces outils (par exemple ceux qui ne disposent pas d’ordinateur).

Pour la plupart des élèves, le plus simple est de produire un scan ou une photo de leurs productions papier à l’aide d’un smartphone. On peut éventuellement recommander à tous d’utiliser une application gratuite permettant de produire directement un scan sous la forme d’un fichier PDF. On peut citer par exemple : Camscanner (disponible sur Android et iOS), Microsoft Office Lens (Android et iOS) ou nius Scan (Android et iOS).

Un document texte (DOC, ODT ou PDF) induit des contraintes supplémentaires pour l’élève (la saisie au clavier) mais peut, dans certains cas, faciliter le traitement par l’enseignant. En particulier, on peut produire un formulaire PDF (ou document à trous) avec LibreOffice ou ajouter des champs de saisie dans un PDF existant avec le site PDFEspace.

La plupart des outils usuels pour visualiser les documents permettent de les annoter. Pour un usage plus avancé, en voici quelques autres :

  • Des outils pour annoter les PDF
  • Screenpresso est un outil français qui propose, dans sa version gratuite, de nombreux outils d’annotation d’images ainsi qu’un hébergement en ligne immédiat de la capture annotée avec lien d’accès (ce qui est très pratique) et la génération automatique de documents PDF à partir de plusieurs photos sélectionnées (ce qui permet de créer un corrigé)…
  • Speek et SpeekPipe permettent d’enregistrer des commentaires audios directement dans le navigateur et créer rapidement des liens (auquel l’élève peut répondre), sans besoin d’installer un logiciel ni de créer un compte.

Faire un retour audio (attaché au document ou via l’ENT) est une pratique intéressante, qui donne la sensation d’un échange plus personnel et plus humain avec le professeur : les élèves écouteront l’enregistrement alors qu’ils ne lisent pas toujours la correction écrite. Le site de lettres de l’académie de Créteil propose une réflexion intéressante sur ce point ainsi que les outils nécessaires.

De manière générale, mieux vaut héberger les documents corrigés/annotés en ligne que le joindre directement à un courriel, car certains élèves ne peuvent pas lire les PDF ou autres DOCX/ODT. En ligne, c’est l’hébergeur qui gère les formats et affiche le document directement dans le navigateur.

Collecter des travaux et faire un retour aux élèves

Les travaux d’élèves peuvent être collectés directement de manière individuelle, par mail ou SMS, et le retour individualisé peut se faire par le même canal. Mais un outil mieux adapté fera gagner beaucoup de temps.


Les ENT académiques Osé et Lycée Connecté (si les élèves disposent de leurs identifiants et savent les utiliser) permettent de collecter aisément des productions, de les évaluer (en laissant un commentaire audio ou vidéo) et de faire un retour aux élèves.
Des tutoriels sont disponibles sur Ilias pour les enseignants et les élèves. Ilias est une brique de l’ENT Osé pour le collège, il permet de faire un retour global (des travaux de l’ensemble d’une classe) sur le disque dur de son ordinateur et d’annoter les dépôts de chaque élève (voir site de la DANE pour plus de tutos). Dans Lycée Connecté, on pourra utiliser les outils Casier, Documents ou Moodle pour la restitution des travaux.

Pronote permet également de réaliser ces opérations, d’autant que la taille maximale des contributions d’élèves a été porté à 4Mo pour la période de confinement.

Quizinière permet aux élèves d’envoyer une photo de leur travail que le professeur peut ensuite commenter. Il faut par contre leur préciser de « cadrer large » car le site a tendance à rogner le haut et le bas.

Pour faire un retour aux élèves sans avoir à faire un envoi individuel, il est possible de créer un album photo (ou un dossier partagé) où l’on publie l’ensemble des productions des élèves (sous une forme anonyme, ou chacun reconnait la sienne) annotées et corrigées. De nombreux outils grand public permettant de réaliser de tels albums, nous signalons par exemple l’outil français Hopla (qui permet d’ouvrir un album temporaire, effacé au bout de 14 jours).

Lien Permanent pour cet article : https://ent2d.ac-bordeaux.fr/disciplines/mathematiques/outils-pour-collecter-corriger-productions-eleves/

1 Commentaire

    • Corinne Juin on 8 mai 2020 at 15:32
    • Répondre

    Merci pour tous ces outils qui , en ce moment, me sont bien utiles! J’ai également rassemblé les docs d’une même leçon ( cours, exercices, corrigés, liens video, production d’élèves sur un padlet, que j’alimente au fur et à mesure, ainsi, tout se retrouve au même endroit.

Laisser un commentaire

Votre adresse ne sera pas publiée.