Une révolution dans l’éducation ?

Ecouter l’émission de France Culture en Poadcast

Voilà plusieurs décennies que les neurosciences nous racontent comment notre cerveau fonctionne tous azimuts. Le nôtre, et aussi celui de nos enfants. Parmi d’autres, certains travaux font le pari de distinguer comment l’enfant apprend à l’école. Jusqu’à présent, les enseignements issus de ces recherches n’irriguaient guère la formation des enseignants, qu’on parle de formation initiale, ou continue. Ça devrait changer, à en croire plusieurs déclarations de Jean-Michel Blanquer, le ministre de l’Education nationale depuis le mois de mai.

Le nouveau ministre le dit sans ambages : il compte s’appuyer sur les neurosciences pour “révolutionner l’école”. Une semaine après sa nomination, Jean-Michel Blanquer annonçait par exemple dans Le Point :

On en sait aujourd’hui beaucoup plus sur le cerveau, et il serait aberrant de se priver de ce nouveau champ de connaissances.

Une autre manière de voir le monde. Les élèves prennent une leçon de géographie autour d'un globe terrestre géant dans la cour de l'école pilote de Suresne dans les années 1930
Une autre manière de voir le monde. Les élèves prennent une leçon de géographie autour d’un globe terrestre géant dans la cour de l’école pilote de Suresne dans les années 1930 Crédits : FRANCE PRESSE VOIR – AFP

Et si nous acceptions de changer de regard, radicalement, sur nos enfants et sur nous-mêmes ? Sur nos manières d’envisager l’éducation ? Si nous faisions plus confiance aux lois naturelles qui régissent le développement de l’être humain ?

Aujourd’hui, les sciences cognitives nous permettent de mieux connaître ces lois naturelles qui sont désormais à notre portée, pour peu que nous prenions la peine de nous intéresser à ces questions fondamentales qui engagent ce que sera l’avenir des futures générations et donc de l’humanité dans son ensemble. Pour évoquer ce sujet passionnant, nous recevons Céline Alvarez, lauréate du Prix Psychologies Magazine, partenaire de notre émission pour son ouvrage Les lois naturelles de l’enfant , paru aux éditions Les Arènes. Elle a mené une expérience dans une maternelle en zone d’éducation prioritaire à Gennevilliers et a obtenu des résultats qui ont dépassé son espérance. Elle raconte cette expérience et les bases à la fois philosophiques et pratiques de ce travail dans son ouvrage, mais aussi sur son site [celinealvarez.org.](http://Lois naturelles que les sciences cognitives nous permettent aujourd’hui de mieux connaître et qui sont désormais à notre protée, pour peu que nous prenions la peine de nous intéresser à ces questions fondamentales qui engagent ce que sera l’avenir des futures générations et donc de l’humanité dans son ensemble. Pour évoquer ce sujet passionnant, j’ai la joie de recevoir Céline Alvarez, la lauréate du Prix Psychologies Magazine, partenaire de notre émission pour son ouvrage Les lois naturelles de l’enfant , paru aux éditions Les Arènes : Bonsoir Céline Alvarez ! Vous avez mené une expérience dans une maternelle en zone d’éducation prioritaire à Gennevilliers et vous avez obtenu des résultats qui ont dépassé votre espérance. Vous racontez cette expérience et les bases à la fois philosophiques et pratiques de ce travail dans votre ouvrage Les lois naturelles de l’enfant, mais aussi sur votre site celinealvarez.org. Si certains aspects de votre approche restent relativement techniques dans le sens où ils développent des méthodes d’enseignement, d’autres au contraire, s’adressent à tout un chacun et nous invitent à réfléchir sur la question cruciale de l’éducation et ne pas avoir peur d’opérer une révolution dans nos mentalités. Et c’est principalement cette dimension éthique de votre approche qui va nous intéresser ici.) Si certains aspects de son approche restent relativement techniques dans le sens où ils développent des méthodes d’enseignement, d’autres au contraire, s’adressent à tout un chacun et nous invitent à réfléchir sur la question cruciale de l’éducation et ne pas avoir peur d’opérer une révolution dans nos mentalités. Et c’est principalement cette dimension éthique de son approche qui nous intéresse ici.