Parcours sur la notion de variable avec Scratch pour la classe de 3e (avec boucles et conditions)

Bruno  MATTIOLO  est professeur de mathématiques au collège Albert Camus d’Eysines.

Ce témoignage a été rédigé le 21 février 2021, le dispositif mis en place a pu évoluer depuis. Ces pratiques ne constituent pas un modèle à reproduire, simplement un exemple qui pourra inspirer des collègues confrontés à des situations semblables.

Introduction

J’ai la chance d’avoir cette année une classe de 3ème motivée, sérieuse et de plutôt bon niveau. Lors de la première séance avec Scratch, un bon nombre d’élèves s’est plaint « d’avoir fait très peu de Scratch depuis la 6ème » et de « ne pas avoir du tout le niveau ».

Ce sentiment a sans doute été accentué par la période de confinement, puis ensuite par les contraintes sanitaires (demi-groupes, accès au matériel interdit…), qui ont obligé les enseignants à « éluder » le thème E, ou à le traiter en distanciel.

J’ai effectivement pu constater dans leurs travaux que plusieurs élèves « sérieux » avaient de grosses lacunes en algorithmique.

S’ajoute à cela, le fait que, dans mon établissement, il a été cette année extrêmement difficile d’accéder au matériel informatique au cours du 1er trimestre, pour plusieurs raisons :

  • salle info occupée 80% du temps par des cours de techno en raison d’un manque de salles, classe mobile réservée aux évaluations 6ème, puis aux séances Pix dans toutes les classes de cycle 4 (en tout : deux mois) « guerre des réservations » avec les collègues des autres matières, très « branchés TICE » (bien plus que dans mes précédents établissements)
  •  Au-delà de ces contingences matérielles, il est dans tous les cas compliqué de concilier le temps passé sur ordinateur à réviser des notions d’algorithmique non assimilées les années précédentes et l’avancée du reste du programme de 3ème.

J’ai cependant refusé de me cantonner à faire des exercices « débranchés », car si cela donne l’illusion de préparer les élèves au DNB, cela ne suffit clairement pas à mettre en œuvre les attendus du thème E du programme et ne prépare pas les élèves à aborder la seconde (Python) !

L’ outil choisi

J’ai donc eu l’idée de construire un parcours de révision et d’approfondissement sur la notion clé de Variable. Je l’ai souhaité : progressif, réalisable en autonomie, avec possibilité de faire le lien entre travail à la maison et en classe.

L’outil Genially s’est rapidement imposé, car au-delà de son côté visuel et attractif, il favorise justement ce principe de parcours autonome et permet l’intégration facile de contenus multimédias :

utilisation de vidéos (réalisées avec la version gratuite de l’excellent ActivePresenter), de liens vers Scratch Online (fichiers pour démarrer leurs programmes, corrigés des exercices…) et vers le dossier de la classe sur mon Cloud Académique (pour la remise des travaux).

Mise en place dans le groupe classe

Les deux premières parties du parcours ont donc été proposées comme travail facultatif, à réaliser sur une période de 3 semaines (semaine de stage + vacances de Noël). Au final, un peu moins de la moitié de la classe a joué le jeu. J’ai pu faire un retour personnalisé à ces élèves via Pronote et/ou en classe.

A la rentrée de janvier, nous avons pu (enfin !) faire deux séances en demi-classe sur ordinateur (les élèves avaient pour consigne d’apporter des écouteurs). Chacun a travaillé sur le parcours Genially à son rythme : les uns pour démarrer, les autres pour continuer leur avancée.

Mon bilan

Ce parcours s’est avéré être un excellent outil de différenciation : les vidéos et les différents coups de pouce, rendant certains plus autonomes, m’ont permis de passer du temps avec les élèves plus en difficulté.

Au final, seuls quelques élèves ont abordé la partie 4 (projets « complexes »), mais une majorité de la classe a pu terminer les deux premières parties. Trois des projets de la partie 4 (« franc-carreau » et « étang de Cazaux ») seront de toute manière abordés d’ici le mois de juin (ce sont des projets que je fais habituellement en 3ème). En outre, les élèves ont toujours la possibilité d’avancer le parcours en autonomie d’ici la fin de l’année.

Je compte réutiliser ce Genially dans les années à venir en 4ème-3ème, en utilisant certaines parties en cours, et en proposant les autres en autonomie en classe (différenciation) ou à la maison (entraînement/perfectionnement).

Pour les collègues intéressés, voici le parcours Genially en question :  Parcours sur la notion de variable

J’ai simplement désactivé les liens de remise : à chacun d’établir son propre protocole avec ses élèves.

En savoir plus sur l’application Genially

Lien Permanent pour cet article : https://ent2d.ac-bordeaux.fr/disciplines/mathematiques/parcours-sur-la-notion-de-variable-avec-scratch-pour-la-classe-de-3e-avec-boucles-et-conditions/

Laisser un commentaire

Votre adresse ne sera pas publiée.