G. SALIBA : Témoignage sur la continuité pédagogique

Georges SALIBA est professeur de mathématiques au collège Aliénor d’Aquitaine (Bordeaux).

Ce témoignage a été rédigé le 26 mars 2020, le dispositif mis en place a pu évoluer depuis et pourra continuer à évoluer en fonction de la régulation des pratiques propres à l’enseignant et de la concertation de l’équipe pédagogique de l’établissement d’exercice.

Cet exemple ne constitue pas un modèle à reproduire, mais il pourra inspirer des collègues confrontés à des situations semblables.

Les contraintes

  • Tenir compte des spécificités du public du collège : une grande mixité sociale qui pourrait amener certains élèves allophones à décrocher complètement et d’autres en grande difficulté à ne pas suivre.
  • Autant pour moi que pour les élèves, limiter au maximum les outils à installer, limiter les drives, dropbox et autres ainsi que les impressions.
  • Être attentif à la disponibilité du matériel au sein des familles (pas toujours d’ordinateur à la maison, les parents n’ont qu’un seul ordinateur pour télétravailler, les élèves ne disposent que d’une tablette voire que d’un téléphone).
  • Maintenir autant que possible les interactions malgré la distance, identifier les problèmes rencontrés par les élèves et remédier.

Organisation d’une semaine en mathématiques

  • 2h de travail autonome dans la semaine réparti comme le peuvent les parents
  • 3 rendez-vous dans la semaine :
    • le lundi pour donner le travail à faire pour lundi ou mardi via Pronote.
    • le mercredi est dédié à une régulation, correction en vidéo et point de cours puis relance du travail.
    • le vendredi pour le contrôle du travail de la semaine et autre moment de correction, que les élèves peuvent reprendre le week-end.
  • Utilisation de QCM sur Pronote pour valider les acquis  des élèves. Cela permet également à l’enseignant de garder une trace et de vérifier que les élèves se connectent régulièrement.

Sur le plan pédagogique et didactique : développer des thèmes d’étude

Les élèves travaillent sur un thème d’étude durant une semaine.

Exemple en 5e : Les quadrilatères particuliers, ce qui conduira à la construction de parallélogrammes avec certains instruments, pour ensuite dégager les propriétés caractéristiques des parallélogrammes.

Choix des outils

Dans le choix des supports, je tente de limiter au maximum les photocopies en intégrant des PDF lisibles partout et des exercices qui demandent un travail dans le cahier.

Pour limiter les besoins en matériel et logiciels pour les familles, j’ai décidé de travailler à partir d’une page web. Je dispose d’un site en cours de construction depuis 2 mois, donc avant le confinement. L’avantage du site est l’intégration des outils numériques sans installation et multiplateforme : GeoGebra avec restriction des outils selon les activités, des exercices commentés, des aides, la possibilité pour l’élève de valider en autonomie son travail.

Sans disposer d’un site, il est possible de mettre à disposition les mêmes éléments via Pronote pour les consignes, une chaîne youtube pour les corrections et régulations et enfin validation du travail via des QCM dans Pronote.

Des corrections adaptées aux difficultés observées : je me filme en train de faire les corrections (je filme uniquement le travail papier crayon avec la voix pour les explications). Puis je mets à disposition ces vidéos de corrections et d’explications via une chaine Youtube à destination de jeune public, non référencée.

Un fil de discussion avec tous les élèves de chaque classe dans Pronote :

  • Ils sont en contact les uns avec les autres, et peuvent déjà se répondre les uns aux autres.
  • Je ne laisse pas les jeunes échanger sur un groupe sans modération. Je peux voir les élèves s’aider et se répondre. Je peux intervenir, échanger plus particulièrement avec certains élèves via d’autres discussions si besoin.

Perspectives

Toute cette organisation pour enseigner à distance apporte une surcharge de travail importante, elle demande la création de supports spécifiques. La gestion des copies d’élèves et le référencement de leurs travaux n’est pas simple. Quant à la correction sans imprimer, elle devient encore plus chronophage, et je cherche encore une manière de la réaliser pour les travaux géométriques.

Comme mes collègues, je fais au mieux avec les moyens qui me sont propres… Bon courage à tous!

Lien Permanent pour cet article : https://ent2d.ac-bordeaux.fr/disciplines/mathematiques/continuite-peda-temoignage-saliba/

Laisser un commentaire

Votre adresse ne sera pas publiée.