Pourquoi pratiquer la salutation au soleil pendant le confinement ?

Auteurs : Collectif des formateurs champ 5 Yoga

Rester chez soi n’est pas chose facile, et mouvoir son corps est important ! 

Vous avez pu avoir accès à différents tutos de renforcement musculaire proposés par vos professeurs d’EPS, continuez c’est très bien !

Nous vous proposons, ici, de pratiquer la salutation au soleil.

Cet enchaînement de différentes postures de YOGA, réalisé plusieurs fois de suite, peut être très bénéfique lorsque l’on est confiné chez soi, tout en apportant du bien-être et de la détente.

La salutation au soleil permet entre-autres de :

  • Calmer le mental, et de pouvoir reprendre son travail scolaire plus sereinement ;
  • Participer à la lutte contre la prise de poids si on l’effectue tous les matins à JEUN, 3, 4, ou 5 fois, car elle permet de réduire l’appétit pour le futur petit déjeuner ;
  • S’échauffer avant la pratique d’exercices de remise en forme ou d’autres sports ;
  • Récupérer après la pratique sportive, et de vous sentir détendu(e).

Pour pratiquer vous avez besoin :

o   d’être au calme, vous pourrez ainsi vous concentrer sur vos ressentis et votre respiration (inspiration ET expiration par le nez).

o  d’un tapis de sol (sinon vous pouvez vous mettre sur un sol propre non glissant).

Les vidéos présentées vous permettront de mémoriser l’enchaînement. Elles sont adaptées à deux niveaux : 

·      une version douce pour débutant

·      une version classique pour ceux qui ont déjà fait du yoga

Une fois que vous aurez mémorisé l’enchaînement, vous pourrez pratiquer uniquement avec l’enregistrement audio proposé qui vous guidera pendant l’enchainement. 

Quand vous n’aurez plus besoin d’être guidé, vous pourrez davantage vous concentrer sur vos ressentis physiques et énergétiques, les bienfaits en seront plus grands !

Tout le monde peut pratiquer cette salutation au soleil.

Nul besoin d’être souple pour l’effectuer, et en ressentir les bienfaits.

Alors, n’hésitez pas à essayer !


Document à télécharger :