Échange avec Fasano, commune des Pouilles

Échange Fasano – Le Bouscat, mars-avril 2013

Après un Comenius réussi qui avait impliqué entre 2011 et 2012 le collège Ausone et la scuola media Giovanni Pascoli de Fasano (BR), nous avons décidé, ma collègue de français Maria Dibello et moi-même, de tenter l’expérience sous forme d’échange.

Si comme moi, vous hésitez à initier un projet avec les Pouilles parce que les distances à parcourir vous effraient, alors j’espère que ce bilan en forme de plaidoirie « pro Puglia » vous convaincra.

Par où commencer ? Par les oliviers au milieu des champs de coquelicots ? Par le bleu limpide de la mer dans le port d’Otrante ? Par la blancheur éblouissante des Trulli d’Alberobello ? Par la saveur de la focaccia casareccia ? Par la générosité sans faille des familles Fasanesi qui nous ont accueillis pendant une semaine ? Ou, plus prosaïquement, par le choix difficile du moyen de transport une fois que le principe de l’échange a été acquis ? Tâchons d’être pratiques et utiles, c’est le but de l’exercice je crois.

Après quelques tâtonnements, nous avons donc finalement opté pour une solution fractionnée avion-autocar : arrivée à Rome par le vol quotidien d’Air France et poursuite du trajet en car jusqu’à Fasano. Six heures de route s’avalent comme qui rigole, quand on est habitués aux dix-huit, voire vingt heures de route jusqu’à Venise ou Florence. Le ciel sans nuages entre Bordeaux et Rome nous avait auparavant permis de survoler la Corse, d’apercevoir l’épave toujours échouée du Costa Concordia sur les récifs du Giglio et d’entrapercevoir Rome. Ensuite, ponctualité et gentillesse impeccables du chauffeur des Autolinee Dongiovanni qui nous emmènera sans encombre jusqu’à Fasano avec, en prime, vue sur le Vésuve et, après Benevento, traversée du Tavoliere delle Puglie, aux vastes étendues où l’on cherche longtemps une quelconque présence humaine.

Une fois sur place, nos collègues nous avaient concocté un beau programme qui a permis à nos vingt élèves de découvrir le joyeux bazar des cours dans un collège italien, les délices de la cuisine locale et les beautés de Lecce, Alberobello, Martina Franca, Ostuni, Otrante… Ils ont aussi et surtout été séduits par la générosité et la disponibilité de leurs familles d’accueil qui se sont toujours mises en quatre et ont souvent été à nos côtés lors des sorties dans et hors Fasano.

Conclusion : n’hésitez plus à vous lancer dans des projets d’échanges ou d’appariements avec des collèges ou lycées des Pouilles !

Carnet pratique

Vol Air France Bordeaux-Rome quotidien au départ de Mérignac.

Tarif groupe à 234 € / par participant. Il est préférable de réserver tôt en se rendant directement à l’agence des Allées de Tourny qui gère les groupes scolaires.

Rome Fiumicino – Fasano en autocar : service irréprochable des Autolinee Dongiovanni (Via Fratelli Bandiera, 12, Noci Bari, +39 080 497 9066). Ils ont des cars de 26-30 places, bien pratiques pour des groupes légers comme le nôtre (20 élèves et 2 accompagnateurs). Tarif de location A/R : 1840 €.

Nous avons demandé 300 € aux familles pour un coût réel par participant de 376 €. La différence a été financée essentiellement par la vente d’objets (porte-clés, sacs, etc.) et par une participation du FSE et du collège.

Lien Permanent pour cet article : https://ent2d.ac-bordeaux.fr/disciplines/italien/ouverture-a-linternational/echange-avec-fasano-commune-des-pouilles/