«

»

Déc 02

Comment expliquer la longévité de l’indicateur du PIB face aux indicateurs alternatifs de richesse ?

Omniprésent dans les sphères de décision, l’espace médiatique et les représentations sociales, l’indicateur du PIB s’impose encore comme la référence internationale pour mesurer les richesses d’une société. Pourtant, les critiques à son égard ne manquent pas, et les indicateurs alternatifs se multiplient dans les milieux académiques, associatifs et politiques. Pour expliquer la longévité de l’indicateur du PIB, et corollairement la difficulté des indicateurs alternatifs à s’y substituer, nous avons identifié des raisons à la fois historiques, méthodologiques et politiques. À cet égard, les indicateurs alternatifs de richesse sont essentiels, non pas pour se substituer au PIB, mais pour en nuancer l’interprétation et pour enrichir le tableau de bord de la conception des politiques publiques.

Télécharger la suite