«

»

Août 30

AP et ressources transversales en 1ere ES

Dans ce compte-rendu de stage (10 juin, Agen, Lot et Garonne), les trois professeurs formateurs, Mesdames CHEVALLEREAU (professeure de lettres) et LEPINGLE (professeure de SES) et M. SAINT-CRICQ-LOMPRE nous proposent une réflexion féconde sur la spécificité de l’accompagnement personnalisé au niveau première de la série ES. En effet, il contribue à aider les élèves à donner du sens au choix de cette série à l’issue de la classe de seconde. Pour cela, des démarches interdisciplinaires sont à valoriser. Les ressources proposées dans ce dossier s’articulent autour de deux axes :

1stage_ap_ressources_transversales_classe_1es

  • construire l’interdisciplinarité pour l’accompagnement personnalisé en classe de première. Pour cela, le repérage de compétences transversales est nécessaire.

2activite_reperage_competences_transversales

Il importe également de préciser les correspondances entre les programmes, entre les compétences évaluées dans l’ensemble des disciplines au Bac ES ;

3annexe1_2

  • des exemples d’activités d’AP sur des compétences interdisciplinaires :
SES-LV 41annexe_3a 42annexe3b
SES – Maths 51annexe4a 52annexe4b
L’exercice a été intéressant a mené au niveau mathématiques, car ils étaient juste en train de finir les suites avec leur professeur de mathématiques. De ce fait, les explications que je leur donnais des mécanismes et méthodes de calcul étaient automatiquement comparées à celle du professeur de mathématiques, ce qui a permis à certains de mieux comprendre le cours théorique et les méthodologies applicables à cette partie du cours.
A ce niveau-là, ils ont pu prendre conscience de l’intérêt de croiser les disciplines.
Au niveau sociologique, ils avaient tout de suite compris où se situait l’objectif de l’exercice. Ce qui a été inattendu, c’est leur incrédulité devant les chiffres obtenus par les calculs, incrédulité d’autant plus remarquable qu’ils fonctionnent avec des supports informatiques de réseaux sociaux.
Nous avons donc pu discuter de la question de la modélisation mathématiques (ses avantages, ses faiblesses sur une modélisation simplifiée) puis certains ont d’eux-mêmes souligné que l’exercice s’arrêtait au bout d’une chaîne de deux contacts. En extrapolant, ils ont déclaré pouvoir arriver à 1,6 milliards de contact, soit 1/7° de la population mondiale à peu de choses près.
Expérience très concluante donc à la fois sur les savoirs et savoir-faire directement liés à l’exercice mais aussi sur la réflexion concernant la mobilisation de plusieurs disciplines conjointement.
En revanche, il est nécessaire que l’exercice soit fait par les deux professeurs ensembles si l’enseignant de SES ne maîtrise pas les suites.
SES – Lettres 61projet_lettres__ses 62annexe5