Mar 04

Enregistrer des capsules audios en ligne

Le site mon-oral.net (https://www.mon-oral.net/) met à disposition un service en ligne d’enregistrement audio fonctionnant avec de multiples périphériques (ordinateur, tablette, smartphone…) et multiplateforme.

Cet outil peut être pertinent dans le cadre de la préparation des élèves aux épreuves orales (Grand Oral, Épreuve orale de second groupe).

Les fichiers audios enregistrés par le site peuvent ensuite être téléchargés au format .mp3.

Ce service en ligne est compatible avec la réglementation RGPD.

Mar 04

Évaluation des SES au baccalauréat dans le cadre du contrôle continu

Le contexte sanitaire exceptionnel auquel nous sommes confrontés a amené le ministre à définir, dans sa lettre aux enseignants du 21 janvier, les adaptations de la session 2021 du baccalauréat général et technologique. Ces adaptations rendent nécessaire de préciser le cadre solide au sein duquel le contrôle continu permettra à la fois de garantir la pleine légitimité du baccalauréat comme examen national et la confiance que les établissements d’enseignement supérieur peuvent avoir dans l’évaluation menée par les enseignants dans les lycées.

En sciences économiques et sociales.

Trois principes doivent guider l’évaluation :

-Être au plus près des attendus de l’épreuve du baccalauréat(tels que recensés dans le document «Présentation de l’épreuve finale, attentes et évaluation» en ligne sur le portail Eduscol (à l’adresse: https://eduscol.education.fr/1987/sujets-zero-et-specimens-pour-le-baccalaureat-2021) et donc privilégier les évaluations en présentiel, de ce type, soit sur la totalité d’une épreuve, soit sur une partie seulement (à partir de sujets complets d’épreuves composées ou de dissertation), en leur attribuant un coefficient plus élevé qu’aux autres évaluations ; dans l’idéal, les élèves devraient bénéficier de deux devoirs de ce type par trimestre ou semestre. S’il n’a pas été possible ou n’est pas possible d’organiser un nombre suffisant de devoirs surveillés du type de l’épreuve terminale de spécialité du baccalauréat, il est recommandé de donner à faire aux élèves des «devoirs maison» sur tout ou partie de sujets de ce type.

-Prendre en compte tous les devoirs et travaux réalisés, en classe et à la maison, en les considérant comme des signes de l’engagement et des progrès des élèves. Dans une situation d’hybridation (et plus encore en cas de distanciel total –ce qui est le cas dans certains lycées), le travail à la maison constitue indéniablement une part importante, voire centrale, du travail réalisé. Ne pas en tenir compte conduirait à rendre invisible une grande partie de l’engagement des élèves.

-Évaluer de façon positive et bienveillante, et valoriser tous les signes de progrès des élèves. De façon à asseoir l’objectivité certificative de l’évaluation, l’idée est donc que les professeurs privilégient les devoirs du type de l’épreuve terminale de spécialité en leur attribuant un coefficient plus élevé (et parmi ces devoirs un coefficient plus élevé aux devoirs surveillés qu’aux «devoirs maison»), mais qu’ils tiennent compte, dans le calcul des moyennes, de toutes les évaluations pour mesurer avec bienveillance le travail, les acquisitions et les progrès des élèves.

À titre indicatif, les professeurs pourront par exemple opter pour la pondération suivante :

•Devoirs surveillés de type baccalauréat : coefficient 4

•Devoirs maison de type baccalauréat : coefficient 3

•Autres devoirs surveillés : coefficient 2

•Autres devoirs maison : coefficient 1

Les enseignants pourront adapter leurs attentes et donc leurs critères de notation de façon à valoriser les progrès des élèves.

Jan 25

Les usages pédagogiques du numérique au service de la réussite des élèves

Rapport de l’Inspection Générale de l’Education, du Sport et de la Recherche

La crise sanitaire exceptionnelle que le pays traverse depuis le printemps 2020 a des répercussions considérables sur l’ensemble du système éducatif, qui s’est subitement trouvé confronté au défi du maintien de la relation pédagogique entre les élèves et les enseignants. C’est l’utilisation des outils numériques qui a permis d’éviter une interruption complète de cette relation, qui aurait eu des conséquences difficilement réversibles sur les apprentissages, particulièrement pour les élèves les plus fragiles ou les moins favorisés socialement. Ces outils ont pu être mis en œuvre grâce aux efforts considérables de tous les acteurs, qui se sont massivement mobilisés pour assurer la continuité pédagogique : élèves, parents, enseignants, inspecteurs, services académiques et centraux, collectivités locales. Dans la grande majorité des cas, il a été possible de s’appuyer sur l’infrastructure matérielle et sur l’organisation du numérique pédagogique que l’institution met en place depuis plusieurs années. Par ailleurs, ces usages du numérique, contraints, ont conduit de nombreux enseignants à mener une intense réflexion didactique et pédagogique sur l’ensemble de leurs pratiques et sur la place que certains outils numériques peuvent occuper dans leur enseignement, y compris en temps normal. Depuis le 17 mars, la mission de l’inspection générale de l’éducation, du sport et de la recherche sur « Les usages pédagogiques du numérique au service de la réussite des élèves » a exclusivement consacré ses travaux à l’observation et à l’analyse, essentiellement sur le plan pédagogique, de l’enseignement à distance dit « de crise », auquel la communauté scolaire a dû rapidement s’adapter. Les conclusions de la mission figurant dans ce rapport sont basées sur de nombreux entretiens avec des représentants de l’ensemble des acteurs impliqués, sur des observations directes, sur les données statistiques publiées ainsi que sur une enquête réalisée par la mission auprès d’environ 400 enseignants.

Jan 08

Le pouvoir de la destruction créatrice

Des fiches pédagogiques et des vidéos réalisées à partir de l’ouvrage de P. Aghion.

Accéder aux ressources sur le site Melchior

Jan 08

Baccalauréat 2021 – Sujets zéro

Accéder aux sujets

Jan 08

Contenu des programmes évalué dans les épreuves d’enseignement de spécialité.

Jan 08

Ressources du Collège de France pour le programme de SES : chapitres, exercices et vidéos

Les sciences économiques et sociales (SES) sont enseignées en seconde, première et terminale.

Dans le cadre d’un partenariat entre le Collège de France et le ministère de l’Éducation nationale, de nouveaux programmes SES aux meilleurs standards internationaux ont été conçus par un groupe piloté conjointement par deux professeurs du Collège de France (Philippe Aghion pour l’économie et Pierre-Michel Menger pour la sociologie) et par deux inspecteurs généraux (Marc Montoussé et Marc Pelletier). L’objet de ce partenariat est plus globalement d’offrir des ressources scientifiques et pédagogiques d’excellent niveau aux professeurs de SES et à leurs élèves.

Les nouveaux programmes de SES entrent en vigueur à la rentrée 2019 pour les classes de seconde et de première, et à la rentrée 2020 pour la classe de terminale.

Chaque chapitre du programme est rédigé par des professeurs de sciences économiques et sociales expérimentés et est enrichi d’activités, de jeux et de vidéos. L’ensemble est relu et validé scientifiquement par les professeurs du Collège de France et pédagogiquement par les inspecteurs généraux.

Ces ressources sont proposées en libre accès sur le site du Collège de France. Elles sont particulièrement utiles aux professeurs de SES et à leurs élèves, mais elles peuvent aussi être d’un grand intérêt pour un plus large public en France comme à l’étranger, notamment dans les pays francophones.

Accéder aux ressources sur le site du Collège de France

Jan 08

Grand Oral et Enseignements de Spécialité

Contributions de l’inspection générale de l’éducation, du sport et de la recherche

Déc 18

Doublement des sujets pour les épreuves terminales de spécialité du baccalauréat 2021

Chers collègues, veuillez trouver ci dessous un document relatif au doublement des sujets pour les épreuves terminales de spécialité du baccalauréat 2021.

Déc 02

L’anorexie : une maladie sociale ?

Voici une proposition d’activité pour le questionnement : Comment devenons-nous des acteurs sociaux ?

Cette activité propose de traiter les objectifs suivants :

  • Être capable d’illustrer la pluralité des instances de socialisation et connaître le rôle spécifique de la famille, de l’école, des médias et du groupe des pairs dans le processus de socialisation des enfants et des jeunes.
  • Savoir illustrer le caractère différencié des processus de socialisation en fonction du milieu social, du genre. »

Activité proposée par Pierre Bahoum