La différenciation pédagogique

Explication de la démarche

Les documents ci-dessous vous proposent de réaliser un parcours individualisé de formation sur la thématique de la différenciation pédagogique en histoire-géographie au lycée professionnel.

Les ateliers sont conçus indépendamment les uns des autres. Vous êtes donc libre de les suivre dans l’ordre que vous souhaitez, de les interrompre pour ensuite y revenir, de les traiter tous ou seulement quelques-uns.

Ce travail consiste, à travers les liens, à proposer un parcours répondant à des besoins et à ouvrir de nouvelles perspectives pour aborder et mettre en œuvre la différenciation pédagogique en cours d’histoire géographie.

 


Les  ateliers

 

Se documenter sur la différenciation pédagogique

Cet atelier propose différentes lectures classées des plus faciles d’accès à des documents plus approfondis.

Ainsi, le schéma des différents aspects de la différenciation présente de façon très visuelle les différents éléments constitutifs du sujet.

La différenciation pédagogique en quelques définitions permet d’affiner l’entrée dans le sujet en indiquant également ce qu’elle n’est pas.

En rappelant les héritages du passé, une petite histoire de la différenciation pédagogique retrace en 4 pages, et donc à grands traits, son évolution au XXe siècle.

Vient ensuite « un petit pense-bête, à la fois théorique et pratique, permettant de favoriser la mise en place de pratiques différenciées dans sa classe » (Sylvain Grandserre) pour une approche pratique du sujet.

Un dossier de veille rédigé par Annie Feyfant, chargée d’étude et de recherche au service Veille et Analyses de l’Institut français de l’Éducation (IFÉ), propose un retour sur le concept de différenciation pédagogique, suivi d’une analyse du  passage de la théorie à la mise en œuvre, et d’une discussion autour des enjeux. Bibliographie et sitographie très complètes, voire pointues, concluent le propos.

Évaluer et différencier

Pour cet atelier, il convient d’abord de prendre connaissance du document expliquant la démarche afin d’entrer dans la logique de construction des tableaux.

Sont ensuite proposés deux exemples de mise en œuvre :

– en CAP avec la réalisation du dossier CCF,

– en terminale Baccalauréat professionnel à partir de la troisième partie de l’épreuve d’examen.

Se laisser guider comme un élève

Cet atelier propose une séance de géographie menée en première Baccalauréat professionnel. La page 1 du dossier constitue la phase de lancement. Les pages 2 à 8 contiennent le corpus documentaire tandis que les pages 9 à 11 correspondent au cours complété par l’élève, de manière individuelle.

Au terme de la séance, les dossiers sont relevés par l’enseignant qui co-évalue l’acquisition des compétences (page 11).

 

 

Travail proposé par Agnès Dicharry, École hôtelière de Biarritz, mai 2018