Mémorial des 3954 rescapés de la déportation des Juifs de France

En 2015, Alexandre Doulut, Serge Klarsfeld et Sandrine Labeau publiaient le résultat de leurs recherches sur les rescapés de la Shoah en France dans un ouvrage intitulé : 1945. Les rescapés juifs d’Auschwitz témoignent (coédition Après l’Oubli-Les Fils et Filles des Déportés Juifs de France).

Mais les noms de plusieurs rescapés manquaient encore lors de la publication. Certains d’entre eux sont restés inconnus parce qu’ils sont morts peu de temps après la libération des camps, chez eux, dans des sanatoriums ou dans des hôpitaux ; d’autres sont morts dans les années 1946-1947, sans avoir eu le temps de laisser des traces administratives qui représentent autant de sources pour les chercheurs aujourd’hui ; d’autres, réfugiés de Belgique, de Hollande, d’Allemagne, d’Autriche et même de Pologne, sont rentrés chez eux rapidement après leur rapatriement, voire ont été rapatriés dans leur pays d’origine sans passer par la France en 1945 ; certains enfin ont préféré émigrer en Palestine, aux USA, en Australie… D’autre part, beaucoup se sont tenus à l’écart de toute association et l’administration avec laquelle ils étaient en relation n’avait pas à communiquer leurs noms.

Cette recherche a donc été longue et évolutive puisqu’en 1945, il était question de 1200 survivants. En 1978, lors de la publication du Mémorial de la déportation des Juifs de France, Serge Klarsfeld en avait identifié 2 500. En 2015, Alexandre Doulut, Serge Klarsfeld et Sandrine Labeau publiaient les noms de 3 359 personnes.

Aujourd’hui, cette recherche est terminée : le nombre de rescapés juifs déportés de France avoisine désormais les 4 000. La liste des noms sera publiée, accompagnée de nouveaux témoignages de rescapés recueillis à leur retour en 1945 par le SRCGE (service de recherche des crimes de guerre ennemis) et le ministère des PDR (ministère des Prisonniers, Déportés et Réfugiés, futur ministère des Anciens combattants) dans un nouvel ouvrage à paraître en 2018.

 

Les documents choisis en illustration concernent Zalie HOPPEN WALDHORN,  née le 30 juin 1927 à Paris, rescapée du convoi n°77 parti de Drancy à destination d’Auschwitz le 31 juillet 1944.

Document 1 : Fiche de recherche, avec la photo de Zalie, apposée par sa famille à l’hôtel Lutétia à Paris en 1945.

Document 2 : Recto de la fiche médicale établie à son retour en mai 1945 par le Ministère des Prisonniers, déportés et réfugiés.

 Source : SHD- PAVCC.  Dossier 21 P 616 220