Groupement des élèves

Binômes
définition
exemples
Groupes de coopération
définition
exemples
Groupes de confrontation
définition
exemples
Groupes de production
définition
Remarque : ces pages ne traitent pas de la manière de composer les groupes.  Elles ne prétendent pas faire un inventaire complet des différents groupes pouvant exister.

Binômes

C’est le mode de travail le plus fréquent. Dans ce document les élèves qui travaillent en binômes sont par deux et réalisent toutes les activités.

Haut de page

Groupes de production

Ils permettent de réaliser un travail qui nécessite des compétences variées.

Pour quoi faire ? Organisation Intérêt
Réaliser une affiche, un poster … à partir de documents, d’observations, d’expériences… Chacun met au service du groupe les compétences qu’il a : rédaction, dessin, mise en page, utilisation du traitement de texte, de logiciels de PAO …
Les groupements sont libres ou imposés.
Donner à tous les élèves le moyen d’exprimer leurs compétences.
Faire prendre conscience du fait que la communication est un élément du travail scientifique.

Haut de page

Groupes de confrontation

Ils permettent les confrontations de points de vue.
La classe est divisée en plusieurs groupes. Chaque groupe peut éventuellement désigner un rapporteur et un meneur de jeu (qui gère le temps, …). Le travail peut s’organiser ainsi :

  • Dans un premier temps, certains groupes recherchent des arguments favorables ou contraires à une thèse proposée, élaborent une définition … Ce travail est basé sur des documents, des observations ou des manipulations.
  • Dans un deuxième temps, il y a confrontation entre les groupes d’élèves. Plusieurs modalités sont envisageables :
    • le débat se fait en classe entière sous la direction d’un élève ou du professeur ;
    • le débat se fait entre rapporteurs des différents groupes ;
    • le débat se fait dans des groupes mixtes.

    groupes initiaux                                                           groupes mixtes

 

Pour quoi faire ? Déroulement Intérêt
Défendre une thèse choisie par le groupe Les groupes d’élèves ont des documents différents.
Le travail se termine par un débat contradictoire en classe entière ou par groupes mixtes.
  • Rechercher des arguments pertinents.
  • Anticiper sur les arguments qui peuvent être présentés par d’autres personnes.
Défendre une thèse imposée au groupe (OGM : dangereux / pas dangereux ?, réchauffement de la planète : l’Homme responsable ou non ?) Les groupes d’élèves possèdent des documents différents ou non et construisent une argumentation.
Le travail se termine par un débat contradictoire
  • Se décentrer par rapport à son point de vue.
  • Découvrir des arguments auxquels on n’avait pas pensé.
  • Faire fonctionner la classe comme une microsociété.
Ecrire un texte, réaliser un dessin, concevoir un protocole expérimental, … On donne différents textes, dessins, protocoles … réalisés par d’autres élèves. Chaque groupe doit mettre en œuvre le protocole ou réaliser une correction des travaux présentés.
Les élèves discutent de la pertinence du protocole ou des consignes (avant, pendant ou après la réalisation de l’expérience).
  • Manipuler les critères de réussite de ces différentes activités
  • Prendre conscience de la subjectivité des écrits
  • Prendre conscience de la nécessité de la précision des consignes
Elaborer une définition, rechercher les attributs d’un concept, … On donne différents documents contradictoires. Prendre conscience des limites, du domaine de validité d’une définition.

Haut de page

Groupes de coopération

Ils permettent de multiplier les exemples sans que le travail devienne fastidieux et de développer la communication entre élèves.

Les élèves d’un groupe permanent

  • travaillent avec d’autres élèves dans des groupes mixtes puis reviennent dans le groupe initial pour mettre en commun leurs informations

   groupes initiaux                            groupes mixtes                                  retour aux                                                                                                                        groupes initiaux

  •  ou bien travaillent d’abord ensemble puis se séparent pour former des groupes mixtes et mettre en commun leurs informations.

                        groupes initiaux                                       groupes mixtes

Pour quoi faire ? Déroulement Intérêts
Reconstituer une argumentation de la tectonique des plaques Au départ tous les groupes ont la même thèse à argumenter.
Chaque élève du groupe a la charge de chercher une partie des arguments dans des postes où il rencontre des éléves d’autres groupes.
Puis il retourne au groupe initial où les différents arguments sont mis en commun.
  • Faire fonctionner la classe comme une équipe de recherche ? laquelle chacun participe (aspect social de la recherche scientifique).
  • Prendre conscience de la nécessité de prendre en compte un faisceau d’arguments.
  • Supprimer l’aspect fastidieux de la répétition du travail
  • Développer chez tous les élèves l’aptitude à communiquer.
Construire une notion (volcan, enzyme, respiration, …) en recherchant les attributs à retenir Au départ tous les élèves ont une notion à construire.
Les élèves d’un même groupe acquièrent, séparément, des informations complémentaires qu’ils mettent en commun.
id.
Travailler la démarche expérimentale (les besoins des plantes, les propriétés des enzymes, …) Chaque groupe a la charge de réaliser une expérience (imposée par le professeur ou imaginée par les élèves).
Mise en commun des résultats.
  • Multiplier les types de lecture des résultats (comptage, mesure de la longueur, pesée, …)
  • Supprimer l’aspect fastidieux de la répétition du travail

Haut de page