Modalités d’organisation de la session annuelle du test d’aptitude au sauvetage aquatique prévue au b) du II de l’article 1er de l’arrêté du 12 février 2019

Le Lundi 20 janvier 2020, au Stade Nautique Henri Deschamps, 235 Avenue de Thouars – 33400 Talence, l’inspection pédagogique régionale EPS en collaboration avec l’UFR STAPS de Bordeaux, organisera une session annuelle unique de rattrapage permettant d’évaluer l’aptitude au sauvetage aquatique selon les modalités citées dans la circulaire du 1er juillet 2019 à l’attention :

  • Des candidats à l’agrégation d’EPS, au certificat d’aptitude au professorat d’éducation physique et sportive (CAPEPS) ou au concours correspondant de l’enseignement privé sous contrat doivent justifier d’une qualification en sauvetage aquatique avant leur recrutement.
  • Des candidats au recrutement en tant qu’agent contractuel destinés à enseigner l’EPS ou en tant que maître délégué en EPS qui, remplissant les autres conditions de recrutement, ne disposeraient pas d’un justificatif de qualification conforme aux dispositions en vigueur.

Modalités d’organisation du test d’aptitude de sauvetage aquatique :

Certificat médical :

Tous les candidats doivent fournir lors de l’inscription auprès de la Division des Examens et des Concours 4 (DEC4) pour le 18 décembre 2019 au plus tard, un certificat médical de non contre-indication à la pratique de la natation datant de moins d’un an. Les candidats qui ne produisent pas ce certificat ne sont pas autorisés à réaliser le test.

Les modalités d’envoi de ce certificat médical seront précisées sur la convocation dont les candidats seront destinataires.

Composition du jury du test de qualification au sauvetage aquatique organisé par le rectorat :

Le jury est présidé par un IA-IPR d’EPS de l’académie ou un professeur de l’enseignement supérieur ou une personnalité désignée en raison de sa compétence. Le président est nommé par la rectrice de l’académie de Bordeaux. Le jury est composé d’au moins deux membres nommés par la rectrice, choisis parmi les professeurs agrégés d’EPS et les professeurs d’EPS titulaires, sur proposition du président du jury.

Descriptif de l’épreuve :

Parcours de 100 mètres à réaliser en continuité, sans reprise d’appui au bord du bassin, dans un temps inférieur à 3 minutes et 45 secondes :

  • A partir du bord de la piscine, entrer dans l’eau par un plongeon ;
  • Se déplacer sur une distance de 25 mètres en nage libre en surface ;
  • Puis se déplacer sur une distance de 25 mètres comprenant 7,50 mètres en immersion complète sur un trajet défini depuis le repère des 5 mètres (drapeaux) jusqu’à 12,50 mètres (matérialisé au fond du bassin) ;
  • Puis se déplacer sur une distance de 25 mètres comprenant 7,50 mètres en immersion complète sur un trajet défini depuis le milieu du bassin (12,50 mètres) jusqu’au repère des 5 mètres (drapeaux) ;
  • Puis se déplacer et s’immerger pour rechercher un mannequin qui repose à 2,50 mètres du bord sur le T matérialisé au fond du bassin ;
  • Puis remonter le mannequin en surface et le remorquer sur la totalité du 25 mètres, dos du mannequin orienté en direction du buste du sauveteur.

Le mannequin doit être de modèle réglementaire taille adulte, doit être immergé entre 1,80 mètre et 3 mètres de profondeur. Sa position d’attente au fond de l’eau est indifférente.

Lors du remorquage, le mannequin doit avoir en permanence les voies aériennes dégagées, pour cela la face (visage du mannequin) doit se trouver au-dessus du niveau de l’eau.

À chaque virage, le candidat doit toucher la paroi verticale du bassin ou un repère matérialisé ; il est interdit de s’accrocher. L’épreuve est accomplie sans reprise d’appuis ni au fond ni au bord du bassin sur la totalité du parcours. Cependant, il est autorisé de prendre appui au fond, lors de la saisie et de la remontée du mannequin.

L’épreuve doit être réalisée en maillot de bain. Le port d’une combinaison, lunettes de piscine, masque, pince-nez ou tout autre matériel n’est pas autorisé. Prévoir également un bonnet de bain (règlement intérieur de la piscine où se déroulera l’épreuve).

Le test n’est pas validé si :

          • Les voies aériennes du mannequin passent momentanément sous la surface de l’eau. Des éclaboussures ou des vagues générées par le déplacement ne sont éliminatoires que si les voies aériennes sont sous la surface de l’eau ;
          • Le mannequin est transporté momentanément ou en continu voies aériennes orientées vers le fond (mannequin à l’envers) ;
          • Le candidat émerge avant les deux 7,50 mètres en apnée ;
          • Le candidat touche le sol durant le trajet en apnée ;
          • Le candidat reprend appui au sol ou sur la ligne durant la partie nagée ou s’il s’accroche au mur durant le virage (il ne peut toucher que la paroi verticale du bassin) ;
          • Le candidat n’effectue pas un départ plongé ;
          • Le dos du mannequin n’est pas orienté en direction du buste du sauveteur ;
          • Le candidat ne touche pas le mur à l’arrivée ou s’il perd le contrôle du mannequin à l’approche du mur (lâche le mannequin et touche le mur simultanément par exemple).

Délivrance de l’attestation de qualification au sauvetage aquatique :

La réussite à l’épreuve du test donnera lieu à la délivrance d’une attestation de qualification au sauvetage aquatique, signée par un IA-IPR EPS en charge de valider l’attestation.

Circulaire n° 2019-100 du 1-7-2019 à télécharger

Modalités d’organisation du test d’aptitude de sauvetage aquatique

     Accès Stade Nautique Henri Deschamps Talence